03 84 46 13 85

Village fleuri

La commune est engagée dans une démarche de « fleurissement » depuis 2001.
Dans les années 1990, le village s’est orné de balconnières aux fenêtres de la mairie et dans une fontaine fleurie grâce à l’action de deux conseillères municipales et d’une association du village. Avec la commission « fleurissement » de la Municipalité de 2001, le fleurissement du village s’est davantage organisé et a pris son envol avec des objectifs de court, moyen et long terme.

Les motivations qui nous amènent régulièrement à candidater pour l’obtention du label Villes et Villages Fleuris sont de deux ordres : la proposition du Jury Régional à l’obtention d’une quatrième fleur et notre volonté de valoriser un village qu’on aime.
Les encouragements puis les premières fleurs obtenues au Concours Régional des Villes et Villages Fleuris ont sans cesse été une récompense et un stimulant pour les bénévoles que nous sommes. Nous avons eu la volonté de suivre les conseils donnés et la persévérance nécessaire pour les adapter aux sensibilités de chacun, à notre budget et à notre vision de Luze. Notre évolution a été à la fois reconnue par les jurys et initiée par eux. Grâce à nos partenaires, au travail de chaque bénévole, à l’implication des habitants, nous voulons persévérer dans notre investissement pour un village agréable.
Ce n’est pas un esprit de compétition qui nous anime mais un esprit de promotion.
Notre village pourrait ne pas avoir que des atouts. Il est traversé par une route départementale très passante. Une population d’une part ancienne et vieillissante et d’autre part nouvelle et jeune pourraient ne pas se rencontrer. La ruralité et le "vivre-ensemble et avec la nature" pourraient disparaître au profit d’un mode de vie individualiste et quasi-citadin.
Nous ne souhaitons pas un Luze village-dortoir !
Nous ne souhaitons pas une nature enterrée sous les pavés ou le macadam !
Notre démarche est d’inscrire au mieux Luze dans son écrin naturel et, à travers le végétal, de valoriser son patrimoine et ses potentialités, d’atténuer ses points faibles, de mettre en exergue sa ruralité que nous voulons protéger et créer du lien social.
A travers le végétal, existe indéniablement le « vivre ensemble » et une ouverture au tourisme.
Quelques verbes résument notre démarche : observer, s’informer, se former, discuter, faire des choix, hiérarchiser les priorités, modifier, adapter, innover ...
L’identification des besoins se fait sur site ou lors des réunions mensuelles
du groupe de bénévoles.
Nous avons d’abord travaillé sur les bordures de la route départementale et
sur le coeur du village. Puis ce fut la création de massifs près de la Maison du
Temps Libre et du cimetière.

Actuellement nous entreprenons un travail valorisant les arbres.
Le fleurissement de Luze repose sur un budget modique et un groupe de bénévoles qui s’est créé.

Les acteurs en sont Monsieur le Maire, des élus, une vingtaine de bénévoles, les deux employés communaux avec le partenariat de l’association Florysage du Conseil Régional et celui d’horticulteurs et pépiniéristes locaux qui sont nos fournisseurs.

Au fil des années, le groupe de bénévoles s’est modifié, certains sont partis, d’autres venus.
Initialement les quelques bénévoles assuraient surtout des semis, les plantations d’annuelles et le désherbage. Suite à l’évolution du fleurissement et des prix reçus aussi, le groupe s’est étoffé en nombre et en compétences.
Chacun articule son bénévolat autour de ses compétences.
Certains continuent de faire des semis dont une bonne partie est récupérée sur nos plants (une douzaine d’espèces : bégonias, cosmos, zinnias, oeillets d’Inde, tagètes, ricin, alysses, sauges ...).
Ceux-ci sont élevés à domicile, puis repiqués sous des couches, faites et entretenues par les employés communaux, sur une surface de 20 m2 environ, derrière la mairie.
Pour les plantations, nous sommes tous présents. Ces plantations, en pleine terre et hors sol, dans les bacs en bois, également confectionnés par les employés municipaux, s’échelonnent sur environ une ou deux semaines, selon l’état d’avancement de la préparation du sol, effectuée par les employés et par nous.
Depuis deux ans, c’est un horticulteur qui prépare nos jardinières (une cinquantaine) dont nous élaborons, pendant l’hiver, les compositions.
L’arrosage est confié aux employés et certains bénévoles prennent la charge d’un secteur particulier. Une cuve de récupération de l’eau du toit du temple est installée près des couches.
Nous participons tous aux tâches de désherbage. C’est un désherbage manuel qui s’effectue lors de séances collectives, matinales ou vespérales (7h-9h ou 19h-21h), dans la bonne humeur ... tant que nos forces et nos rangs ne se sont pas épuisés !
Les derniers bénévoles arrivés ont enrichi le groupe de leurs connaissances en vivaces, en mise en scène et décoration, et en arbres.
Nous avons profité de formations variées proposées par l’association Florysage (vivaces, composition de massifs, coloris, hauteur, floraison ....) ou sur site (visite de villages primés). Une formation a même eu lieu sur notre territoire.
Question budget, nous essayons de consacrer au plus de 1000-1500 euros pour le
fonctionnement c’est-à-dire annuelles, terreau, quelques engrais et anti-limaces et remplacement de jardinières. Le reste est destiné aux achats de vivaces, arbustes et arbres. Nous pratiquons des boutures ou des séparations de vivaces. Pour les arbres et arbustes, nous anticipons. Nous achetons certains arbres petits, et l’ensemble grandit en jauge derrière la mairie, sous l’oeil attentif et la main experte d’un
bénévole, professionnel des arbres.

Les enfants de l’école sont sensibilisés et associés à la vie, à l’entretien et au respect de la nature lors de certaine actions ponctuelles et par discussion avec les bénévoles opérant à côté de la cour de l’école.

Quant à la promotion du territoire et du label, nous espérons qu’elle se poursuivra sur le rythme actuel. Les fleurs obtenues précédemment ont donné lieu à des visites de touristes, à du courrier de félicitations reçu en mairie et à des articles de journaux.

JPEG - 173 ko
Massif route départementale
JPEG - 232.5 ko
Massif route départementale
JPEG - 155.4 ko
Massif route départementale