03 84 46 13 85

Village fleuri

Dossier de candidature pour le 5 juillet 2017 :
Page 1 :

Villes et Villages Fleuris

DOSSIER
DE LA
COMMUNE DE LUZE (70)

Le charme de Luze

Avez-vous pris le temps d’une balade au bord de la Lizaine ?

Le temps d’une promenade près de la maison du Temps Libre ?

Le temps d’un déplacement à pied le long des rues de Luze ?

Page 2 :
Non ? Alors venez découvrir l’écrin de verdure naturel qui abrite Luze, apprécier les plantations apportées d’arbres et arbustes qui l’honorent, goûter à la variété toujours grandissante d’un fleurissement 4 saisons, riche et réfléchi ! Venez constater les différents aménagements réalisés pour améliorer l’image du village et le bien-vivre à Luze. Venez partager notre volonté d’accueil, d’ouverture et de respect de la nature et de l’autre !

JPEG

Bienvenue à Luze

de la part des bénévoles, des habitants, de la Municipalité et Monsieur le Maire.

EDITO de Monsieur le Maire

Comme l’aurait dit Mark TWAIN
"Ils ne savaient pas que c’était impossible alors ils l’ont fait ".

Participante au Concours des Villes et Villages Fleuris, la commune de LUZE, village de 750 habitants, lauréate d’une première fleur en 2006, a obtenu sa quatrième fleur en 2014. Qui plus est, simultanément, le Prix National du Jardinier a été décerné à l’équipe de bénévoles, cheville ouvrière du fleurissement communal.

Cette prouesse, car c’en est une, d’avoir eu une telle progression au Palmarès et d’avoir obtenu le prix du Jardinier à notre première participation au Concours National, est le fruit du travail fourni par une talentueuse et remarquable poignée de bénévoles, sans lesquels rien de tout ceci n’aurait été possible.

La commune de LUZE et ses habitants sont fiers de ces résultats. Je tiens à adresser mes plus vifs et plus profonds remerciements aux membres de cette exemplaire équipe de bénévoles.

Le Maire Jacques ABRY
Page 3 :

SOMMAIRE

Intitulés pages

I. Présentation de la commune
1. Sa géographie 3
2. Ses habitants 3
3. Son patrimoine 3

II. Vivre à Luze
1. Une vie associative riche et variée 8 2. Des aménagements de qualité 8

III. Prise en compte du label 4 fleurs
Chapitre 1 : La démarche de valorisarion
1. Présentation des motivations pour obtenir le label 13
2. Stratégie d’aménagement paysager et de fleurissement 15
3. Stratégie et gestion 18
Chapitre 2 : Animation et promotion de la démarche
1. Actions vers la population 20
2. Actiuns vers les touristes 20
Chapitre 3 : Patrimoine végétal et fleurissement
1. Diversité botanique 22
2. Renouvellement, créativité et harmonie 23
Chapitre 4 : Gestion environnementale et qualité de l’espace public.
1. Actions en faveur de la biodiversité 25
2. Actions en faveur des ressources naturelles 27
3. Actions en faveur de la qualité de l’espace public 27
Chapitre 5 : Analyse par espace
1. Pertinence de l’aménagement paysager et de la gestion 29
2. Critères spécifiques 29
Chapitre 6 : La visite du jury 33
Rédaction et réalisation : Marie-Claire Gottardi
Photos : Jacques Abry, Alain Albert, Marie-Claire Gottardi, Young Dynamic’s

Page 4 :
I. Présentation de la commune de Luze

1. Sa géographie
Luze est une commune rurale située dans l’Est de la France, en région Franche-Comté, au Nord-Est du département de la Haute-Saône (70). A 10 km de Montbéliard (25) et 10 km de Belfort (90), elle jouxte la petite ville d’Héricourt (10 000 habitants).

La commune s’étend sur 1069 ha dont 369 ha constituent le village et 700 ha des forêts et prairies. Située au sud du massif des Vosges, dans la trouée de Belfort, au versant Nord-Ouest d’une colline, le Mont Vaudois, Luze est sur une zone de changement de nature de terrain : marnes et calcaires à fossiles au sud-est, alluvions anciennes et modernes à l’emplacement du village, sables et argiles au nord-ouest, de même que grès bigarré et grès vosgien.
Le climat est continental avec des étés chauds et secs et des hivers enneigés. Le village est à l’altitude de 537 m, balayé par la bise. Il est traversé par une petite rivière, la Lizaine, qui quitte facilement son lit par temps de crue.

2. Ses habitants

Luze compte 741 habitants, avec une diversité de la population, pour une part, native du village, ancienne ou vieillissante et d’autre part, une population nouvelle, jeune, sans cesse renouvelée.
L’emploi est assez diversifié :

- employés du secteur industriel (Automobiles Peugeot et General Electric )
- quelques artisans, enseignants et professions libérales, dont une douzaine d’aides maternelles, preuve d’une population en cours de rajeunissement et avec un turn-over assez important.
- des retraités
- deux agriculteurs qui élèvent des vaches laitières.

Le gîte « Le Hameau de Maturomont » propose des chambres d’hôte et sur réservation, des repas pour des groupes de plus de 10 personnes.
Le poney-Club « Le Galopin » est labellisé la Fédération Française d’Equitation.

L’école compte une classe maternelle et deux classes primaires.
De nombreuses associations actives (présentées page 8) maintiennent le lien social et le dynamisme au village à travers de nombreuses activités et manifestations.

3. Son patrimoine architectural
Le patrimoine architectural de Luze n’est pas très important en quantité, mais il est bien présent. Il est en partie lié à l’histoire du village. Le nom de Luze apparaît pour la première fois dans une charte de 1196. De longue date disputé entre les comtés de Montbéliard et de Bourgogne, Luze est rattaché au Comté de Montbéliard en 1590. La Réforme est introduite à Luze en 1656.
Le seul édifice religieux est le temple. Temple et mairie occupent le coeur du village.

Page 5 :

La mairie est installée dans l’un des deux anciens pavillons de chasse des Ducs de Wurtemberg, qui entourent le temple. Ces deux bâtisses datent de 1760.

Le temple s’inscrit dans l’important courant de construction ou de reconstruction d’églises protestantes dans ce secteur, durant la deuxième moitié du XIXe siècle. Il fut construit en 1864-1865, dans un style alliant à la fois du roman et du gothique et sur les plans de l’architecte Colard. Légèrement en hauteur, il s’impose donc depuis presque cent cinquante ans au cœur du village avec son clocher à toit plat.

Du temps passé à Luze, il reste quelques autres témoignages :
- Quelques vieilles fermes dans la rue du Passeur,
- L’ancienne fromagerie, rue de la Côtelotte,
- L’ancienne épicerie « La Fraternelle » dont le nom est gravé sur son fronton, rue du Passeur
- Trois fontaines, au bas, au centre et en haut du village.

page 6 :

La fontaine du milieu du village a été construite en 1895–96 (photo page précédente). A l’origine, c’était une fontaine couverte.

Celle du bas du village (ci-contre) et celle du haut du village sont plus anciennes. Leurs bassins en pierre de taille ont été réparés en 1873, puis remplacés par des bassins en fonte en 1909.

Luze compte aussi deux ponts en pierre, avec trois belles arches, qui enjambent la Lizaine.

Luze est également le berceau d’un inventeur méconnu, Pierre Carmien.

Pierre CARMIEN (1834 - 1907) inventeur à l’esprit fécond est né à LUZE le 13 Juin 1834.

Entre 1855 et 1906, il prendra 61 brevets pour des inventions nées de son esprit fertile, dont la roue libre, un piano à écrire, une machine à coudre à navette à pédale, une montre à remontoir, un gaz qui porte son nom …

page 7 :

page 8 :

II. Vivre à Luze

1. Une vie associative riche et variée.
Ce sont 11 associations, dont 2 associations cultuelles, qui participent à la vie du village :
L’Amicale avec ses 3 sections : gymnastique, atelier peinture et loisirs créatifs
L’ACCA (Association communale de chasse agréée)
Le Comité des Fêtes
L’HLPH (Haute Lizaine Pays d’Héricourt, association intercommunale de football)
La FNACA (Fédération Nationale Anciens Combattants d’Algérie)
Les Z’enfants d’abord
Young Dynamic’s
L’Association Parkinson
La Paroisse Catholique Saint-Barnabé
La Paroisse Protestante du Mont Vaudois
VALS’C (Vocaluz, Animation ; Loisirs, Solidarité et Culture)
Le Galopin, poney-club, affilié à la Fédération Française d’Equitation
La Pétanque Luzoise

La dernière-née est l’association des jeunes ’’ The Young Dynamic’s ’’, qui démontre tout son potentiel et est déjà reconnue dans la région. Elle a reçu son habilitation en avril 2014. Elle comprend 25 membres de Luze âgés de 12 à 18 ans et de trois référents adultes. C’est actuellement elle qui gère la fête du village

2. Des aménagements de qualité
Qu’ils concernent les sports, les loisirs ou la sécurité, ils sont esthétiquement bien intégrés dans le paysage :
1. Le stade, le boulodrome et le terrain multisports au coeur du village,
2. La maison du temps libre (MTL) qui leur fait face : c’est la salle des fêtes d’une capacité de 150 personnes environ. Elle est mise à disposition des associations communales pour leurs assemblées générales et activités : après-midi rencontres, gymnastique, expositions, fêtes …,
3. L’aire de jeu, bien équipée, pour les enfants, à proximité de la MTL et du stade,
4. L’alambic communal, qui permet aux habitants de distiller leurs fruits,
5. Le nouveau parking (âprement et judicieusement discuté) qui permet un accès à l’école par l’arrière, en toute sécurité, en s’intégrant avec harmonie et discrétion au cœur du village.

page 9 :
YOUNG DYNAMIC’S
- Participation aux vœux du Maire,
- Accompagnement des Associations du village lors des diverses manifestations organisées,
- Participation au Téléthon : lâcher de ballons, vente d’objets qu’ils fabriquent, balade en calèche,
- Participation à la fête de la musique et soirée des restaurants du coeur avec Vals’c,
- Participation à la fête d’Halloween avec le Comité des Fêtes,
- Participation à la commémoration de la guerre 1914-1918 avec la lecture de lettres de poilus à la salle de la cavalerie à Héricourt et à Luze,
- Passage du diplôme de secourisme avec Denis Maitre le PSC1.
- Organisation de la fête du village qui s’est déroulée le 29 août à Luze et fut un véritable succès
 - Et aussi :
- diaporama ouvert à tous les habitants,
- exposition de photos du village, le chant, la musique…
- Activités sur la photographie, l’expression par le théâtre, le chant, la musique…

- Participation à l’élaboration du bulletin municipal

6.
HAUTE LIZAINE PAYS D’HERICOURT
Haute Lizaine Pays d’Héricourt est un club de football intercommunal de plus de 300 adhérents, domicilié à Luze. Né en 1996, il a gravi de nombreux échelons. Il est, aujourd’hui, l’un des plus importants de Franche-Comté. En terme de licenciés, HLPH est classée dans les 10 premiers clubs de Franche Comté. Toutes les catégories sont représentées des U7 aux vétérans. Ce club présente la caractéristique d’être le seul en Haute Saône à avoir 4 équipes séniors. L’équipe fanion évolue en LR3.
Il compte 22 équipes, avec entraînements toutes les semaines et matchs les week-ends et jours fériés.
Equipe Seniors A (Ligue Régionale 3)

Equipe U 11

page 10 :
VALS’C et Chorale VOCALUZ

Créée en février 1998, la chorale « Vocaluz » est l’activité permanente du groupe VALS’C (Vocaluz, Animation ; Loisirs, Solidarité et Culture). En développement constant, cette chorale se produit uniquement à titre bénévole et humanitaire, à l’occasion de :
 Resto du Cœur de Héricourt
 Fête de la musique à Luze
 Concert « Rétina »
 Fête de la Saint-Nicolas à Héricourt
 Concert de Noël à Luze
 Journée des Déportés à Héricourt

Des choristes impliqués et heureux de chanter ensemble.

Répertoire éclectique, des grands classiques à un plus contemporain, en passant par des chants en langues étrangères, à la fois d’une certaine poésie et d’une riche musicalité.

Vous avez envie de chanter, venez nous rejoindre le lundi de 18h à 20h30 à la Maison du Temps Libre à Luze.

AMICALE
L’Amicale de Luze est une association loi 1901, qui propose des activités variées régulières :
Peinture-Travail manuel : Tous les lundis de 14 h à 17 h, salle de la Mairie ;

Loisirs créatifs : Le jeudi, tous les 15 jours de 14 h à 16 h, salle de la Mairie.

Scrapbooking : Un mercredi par mois, de 14 h à 16 h, salle de la Mairie.

Après-midi rencontre : Le jeudi après-midi, tous les 15 jours à la M.T.L.

Gymnastique : Tous les jeudis de 19h30 à 20h45 à la M.T.L. 

Bibliothèque Municipale : Tous les mardis de 16h à 17h et 19h à 20h et vendredis de 19h à 20h


Et elle anime également le village par ses traditionnelles activités ponctuelles :

 Galette des rois (pour les adhérents)
 Paella, qui se fait en collaboration avec les bénévoles du fleurissement
 Goûter de Printemps
 Fête du Beaujolais nouveau
 Téléthon

page 11 :

LES Z’ENFANTS D’ABORD

Association des Parents d’élèves de l’école maternelle et primaire de LUZE, créée le 13/10/1998. L’Association organise différentes animations dans la commune de Luze :
 repas
 vente de fleurs de printemps et de Toussaint
 tenue d’un stand au marché aux puces
 fabrication et vente de décorations de Noël
carnaval des enfants

Les bénéfices réalisés lors de ces manifestations apportent un soutien financier non négligeable à la Coopérative Scolaire de l’école de Luze. Ils sont utilisés à des fins pédagogiques et culturelles.
Tous les parents d’enfants scolarisés à Luze peuvent adhérer à l’Association ainsi que toute autre personne sensible aux objets de celle-ci.

A Luze, les enfants peuvent profiter de l’aire de jeux dont le village est équipé :

L’AIRE DE JEUX

Voici un aperçu des installations. Elles sont bien intégrées au paysage, à proximité de la MTL dont la façade affiche le blason de la commune.

Elles sont très fréquentées par les enfants et aussi leurs parents, pour une promenade au bord de la Lizaine … derrière l’arceau de feuillage.

Page 12 :
Voici les TERRAINS DE LOISIRS :
-Le terrain multisports (handball, volley, basket et tennis)

- Le boulodrome

- Le stade de foot


- Un sentier de balade dans le village

- La rivière et ses pêcheurs



Page 13 :

III. Prise en compte du label 4 fleurs
Chapitre 1. La démarche de valorisation
1. Présentation des motivations pour l’obtention du label
1.1. Etre « Village fleuri ».
Pour la Municipalité et surtout les bénévoles qui ont pris en main le fleurissement et l’aménagement paysager de Luze, être village fleuri, c’est dire un merci à la nature et être une ouverture à l’autre.
Nous avons la chance d’être un petit village de l’aire urbaine Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui bénéficie à la fois de la proximité des villes et de leurs commodités (commerces, bassins d’emplois, spectacles et événements culturels …) et d’un cadre de vie naturel rural verdoyant et serein. Qui n’aurait pas envie de préserver et de magnifier ce cadre ?

La commune est engagée dans une démarche de « fleurissement » depuis 2001.
Dans les années 1990, le village s’est tout d’abord orné de balconnières aux fenêtres de la mairie et dans une fontaine fleurie grâce à l’action de deux conseillères municipales et d’une association du village. Puis avec la commission « fleurissement » de la Municipalité de 2001, le fleurissement du village s’est davantage organisé et a pris son envol avec des objectifs de court, moyen et long terme. Une équipe de bénévoles s’est constituée. Et depuis, nous développons la même volonté et le même plaisir de valoriser notre village que nous aimons.

Les étapes franchies :
1997 – Encouragement reçu au concours départemental.
2001 – Citation au concours départemental pour décor remarquable.
2004 et 2005 – 1ier au concours départemental, communes de 300 à 1000 habitants.
20 06 et 2007 – 1ière fleur au concours régional.
2008 – 2ème fleur au concours régional.
20 09 – 2 fleurs et prix du coup de cœur au concours régional.
2010 – 3ème fleur au concours régional.
2011 – 3 fleurs au concours régional avec félicitations et proposition au jury national pour l’obtention d’une 4ème fleur en 2012.
2014 – 4ème fleur obtenue au concours national
2014 _ Attribution du Prix national du jardinier à l’équipe de bénévoles de LUZE.
(prix annuel unique attribué au plan national)

Les encouragements puis les fleurs obtenues au Concours Régional des Villes et Villages Fleuris ont sans cesse été une récompense et un stimulant pour nous. Nous avons eu la volonté de suivre les conseils donnés et la persévérance nécessaire pour les adapter aux sensibilités de chacun, à notre budget et à notre vision de Luze. Notre évolution a été à la fois initiée par les jurys et reconnue par eux. Nous continuons à avoir la volonté de persévérer dans notre investissement, grâce à nos partenaires (GAEC Anagallis de Lyoffans, Horticulture Drezet de Bethoncourt, Ma Jardinerie de Botans), grâce au travail de chaque bénévole, grâce à l’implication des employés municipaux et des habitants.

C’est un fort esprit de promotion du village qui nous anime.

Page 14 :
1.2. Particularités qui caractérisent l’identité de la commune.
Certaines sont positives comme :

- son cadre naturel.
Luze est situé dans un vallon entourée de collines arborées (dont le Mont-Vaudois) et de prairies.

- la Lizaine, sa rivière.
Elle traverse Luze d’Ouest en Est.

- ses 3 fontaines-lavoirs en pierre encore en eau

- ses 2 ponts en pierre à 3 arches

- ses deux anciens pavillons de chasse des Ducs de Wurtemberg, de 1760 qui entourent le temple et dont l’un est l’actuelle mairie.

- sa vie associative forte et variée.
Elle tisse un fort lien entre les habitants du village et attire des habitants des villages voisins à travers les nombreuses manifestations culturelles ou festives organisées.
Les enfants de l’école ne sont pas de reste ! Ils préparent dessins, cartes et gourmandises pour les Anciens à Noël !

Une autre particularité est, au contraire, négative :
Il s’agit de la route départementale très fréquentée qui traverse le village sur près de 1.5 km de long.

Nous l’avons arborée et fleurie sur toute sa longueur !

Luze n’est pas un village-dortoir !

Page 15 :
A Luze, la nature n’est pas enterrée sous les pavés ou le macadam !

2. Stratégie d‘aménagement paysager et de fleurissement
2.1. Les principaux acteurs.
Les principaux acteurs sont les bénévoles, quelques élus, les employés communaux et Monsieur le Maire.
- Les bénévoles se réunissent régulièrement pour faire le point des saisons précédentes, préparer les saisons à venir, faire les choix et commandes nécessaires aux fournisseurs, analyser les photos prises aux cours des saisons. Sous la tutelle de Mr le Maire, ils listent les travaux de préparation ou d’entretien à faire réaliser par les 2 employés communaux.
- Au printemps, les 2 employés communaux font ‘’le gros œuvre’’ sur le terrain. Puis le groupe de bénévoles, parfois en simultané avec les employés communaux finissent la préparation des terrains.
- En saison, ce sont les bénévoles qui sèment, repiquent et plantent.
Ils s’associent pour des achats sur place chez les horticulteurs. Tous s’occupent des annuelles. Selon leurs compétences et leurs goûts, ils prennent aussi plus précisément la charge des vivaces, de la coordination, de la confection d’éléments décoratifs, … toujours en étroite relation les uns les autres. Une répartition naturelle des tâches s’est mise en place.
Les employés communaux s’occupent de la tonte.
Un élu, professionnel des arbres, s’occupe de la taille et/ou du renouvellement des espèces.
Et bien sûr, c’est tout le groupe de bénévoles, parfois aidés par quelques habitants, qui participe pendant toute la belle saison à l’entretien et désherbage manuel des massifs et bacs, parfois de l’arrosage.
La secrétaire de mairie s’occupe de l’arrosage des balconnières, et les employés de l’arrosage des massifs. Nous n’avons pas de système automatisé d’arrosage.
- En fin de saison estivale, employés et bénévoles nettoient les massifs, mettent en place les plantes et les décors d’automne, puis ceux de Noël, aidés des enfants de l’école ou de membres de quelques associations.

Quelques mots résument notre démarche :
observer, s’informer, se former, discuter, améliorer, faire des choix, modifier,adapter,
innover, vivre ensemble, promouvoir ...

- Quant aux grands projets réalisés de réaménagement de coeur de village, ou d’enterrement des réseaux électriques, ils ont bien sûr été largement discutés en réunion et sur le terrain, en impliquant les parties concernées.
Les projets sont toujours mûrement réfléchis et, de ce fait, des possibilités envisagées n’ont pas été réalisées, compte tenu de nos contraintes budgétaires, humaines ou de mise en place, comme par exemple l’achat et l’utilisation de serres et la mise en place d’un arrosage automatique.

Page 16 :
A travers le végétal, nous faisons vivre le « vivre ensemble » et l’ouverture au tourisme.

Page 17 :

2 2. La présence de végétaux est assurée toute l’année. Elle l’est grâce d’une part aux espaces naturels et vergers qui sont inclus dans le village et d’autre part, grâce aux arbres et arbustes que nous avons privilégiés dans nos plantations ces dernières années. Non seulement ils sont présents mais remarquables par l’harmonie et les variations de leurs couleurs.
Dès le printemps, pommiers, cerisiers, prunus, entre autres, mêlent leurs tons blancs ou roses ou violets, les perce-neige pointent leur corolle blanche au milieu du vert tendre des fusains ou potentilles, un pré et des jardins privés se remplissent de jonquilles…
Puis ce sont les touffes de tulipes et narcisses qui apportent de la couleur dans les massifs. Ensuite les zones de pré se couvrent de Saint-Georges, puis de pâquerette, de boutons d’or, de graminées, tandis que les arbres et arbustes croissent en feuillage aux nuances très variés de vert...
En été, quelques balconnières de géraniums assortis et le panel des annuelles s’invitent dans le paysage.
L’automne et l’hiver font la part belle aux graminées qui ont atteint toute leur ampleur, parfois recouverte d’un givre artistique, comme les rameaux de certains arbres à feuilles caduques, qu’on aura pris soin de ne pas tailler à l’automne.

Page 18 :

Des décors, dont certains réalisés par les enfants de l’école, viennent, au fil des fêtes du calendrier, en marquer l’avancée, comme ici ces boules de Noël et ces personnages sous la neige …

3. Stratégie et gestion
Les contraintes communales sont très fortes, en termes de budget et de personnel.
- Le budget se monte à 3000 euros, y compris les récompenses reçues et les bénéfices du repas paella que l’Amicale organise conjointement avec les bénévoles. Nous continuons donc de faire quelques semis dans nos couches derrière la mairie, mais en quantité décroissante car nous privilégions de plus en plus les vivaces.
- Quant au personnel communal, il se compose d’une secrétaire de mairie, d’une ATSEM et de deux employés communaux. Ces derniers sont donc très sollicités, en particulier de mai à octobre.

Ce sont les employés qui s’occupent de la tonte des espaces verts, des accotements, du cimetière et du stade. A l’aide d’un tracteur et d’une cuve de 600 L, ils assurent également l’arrosage des massifs tous les 2 jours le long des routes. Ils procèdent aussi aux réparations qui s’imposent.
La taille est prise en charge par un élu bénévole professionnel des arbres, faite au moment opportun selon les espèces d’arbres et arbustes et les objectifs poursuivis.
Les bénévoles plantent et entretiennent les massifs. Le désherbage est exclusivement manuel. Certains massifs ont été paillés, recouverts de copeaux, pour à la fois limiter la pousse des herbes indésirables et favoriser le maintien de l’humidité. Monsieur le Maire veille quotidiennement à la propreté de lieux extérieurs fréquentés par le public.

Page 19 :
En automne, le nettoyage des massifs est fait en commun par les bénévoles et les 2 employés communaux.

Page 20 :
Chapitre 2. Animation et promotion de la démarche

1. Actions vers la population
- Un concours des maisons fleuries a lieu chaque année.
- La population est invitée lors des remises de prix. Les habitants sont informés par panneaux et papier dans les boîtes aux lettres, sur le site Internet ou lors des parutions du bulletin municipal.
- Nous constatons une implication beaucoup plus forte des habitants dans le fleurissement de leur maison et la création de jardin visible depuis la rue. De nombreuses rénovations de façades ont été faites ou sont en cours.
- Des dons et échanges de plantes ont lieu, ainsi que l’échange d’idées.

- Nous sommes aussi en relation avec les professeurs des écoles. Les enfants de l’école ont leur jardin où ils plantent, arrosent, récoltent des fleurs et des légumes.
Chaque année, les enfants de l’école participent à une demi-journée nettoyage.

- Après proposition, les Young Dynamic’s s’impliqueront selon leur disponibilité.

2. Actions vers les touristes
Luze compte plusieurs chemins de randonnée sur son territoire.

Page 21 :
- Le village est traversé par le chemin de grande randonnée GR5 et le chemin de Saint-Jacques de Compostelle, qui empruntent le sentier le long de la Lizaine. D’autres circuits locaux sont également balisés.
- Il est également traversé par la Boucle cyclable n°9 des Portes du Lion (23 km), répertoriée parmi les « circuits à vélo » proposés dans les offices de tourisme et cité dans de nombreux sites Internet promouvant le tourisme en Haute-Saône et le cyclotourisme.
- Luze est présent dans le Guide touristique ’’ La Route des Communes’’, où son label « 4 fleurs » est mis en exergue.
- Les touristes trouveront à Luze des chambres d’hôte dans une fermette rénovée, coquette et tranquille, le ‘’Hameau de Maturomont’’

- De plus, Luze est situé au pied de la colline du Mont-Vaudois (commune de Héricourt) qui abrite le « Fort Broussier », un des nombreux forts de la « barrière de fer » de l’Est, construit sur les plans de Séré de Rivière en 1874. Remarquablement rénové, il attire de nombreux touristes pour sa fête du pain en mai, qui remet en fonction les fours de la cuisine, ou les journées du patrimoine en septembre. On peut le visiter de mai à octobre et depuis son site, embrasser des yeux un très joli panorama.

- Luze est cité dans de plusieurs sites officiels de Haute-Saône et attire randonneurs et promeneurs, voire des automobilistes, qui nous félicitent pour la beauté du village.

- Des contacts sont pris avec Le Conseil Général de Haute Saône, Direction du Tourisme pour promouvoir encore davantage le label Des ‘’Villes et Villages fleuris » par le biais de Luze, ‘’village fleuri 4 fleurs’’.

- Nous avons également des liens étroits et réguliers avec la Presse Locale, qui relaye toutes les manifestations se déroulant à Luze dont les passages de jurys de fleurissement et remises de prix.
Dernièrement le 24 mai 2017, c’est Radio France Bleu Belfort qui a réalisé un reportage-interview sur notre commune et la vie associative à Luze.

- Il y a 4 ans, l’Association Florysage, sous l’égide du Conseil Régional, a réalisé à Luze une formation « aménagement paysager » très suivie.

- Rendez-vous est pris pour 2018 avec la SHNPM (Société d’Histoire Naturelle du Pays de Montbéliard), pour une sortie et étude de l’écosystème local.

- Bien sûr, la commune utilise le logo ‘’Villes et Villages Fleuris 4 Fleurs’’ sur les courriers et son site Internet.

Page 22 :
Chapitre 3. Patrimoine végétal et fleurissement

1. La diversité botanique

1.1 Favoriser et conserver la diversité botanique
C’est un enjeu constamment présent dans les choix de la commune.
- Ce travail est sous la responsabilité d’un conseiller, bénévole et professionnel des arbres : Marco. Depuis deux mandatures, il enrichit le patrimoine arboré d’essences locales qu’il sait mettre en valeur.
Il innove aussi, tant dans le choix des essences et des variétés que dans leur mise en forme. C’est lui qui :
effectue tous les achats d’arbres et arbustes,
propose leur implantation,
procède à leur plantation,
surveille (arrosage, croissance, maladies …)
effectue la taille aux moments opportuns, aidé parfois par les employés
et renouvelle quand il le faut.

Il sait marier les essences et les variétés selon les hauteurs, les formes et les couleurs au fil des saisons du feuillage ou des rameaux.
Il sait choisir des arbres et arbustes pour les disposer en isolé ou par groupe, les façonner sur plusieurs années pour les adapter à la courbure du sol ou créer une élégance nouvelle.

- Nous offrons une place toujours élargie aux graminées qui conviennent bien à notre espace champêtre et effectuons des réajustements comme la suppression d’une taupière réalisée un an auparavant. Il est important en effet de rester fidèle au caractère rural de Luze.

- Notre palette végétale est maintenant bien diversifiée : herbes fleuries naturelles dans les zones de pré, arbustes et arbres, naturellement présents ou plantés, fruitiers, graminées, vivaces et annuelles. Nous avons un petit massif, avec quelques légumes, plutôt rustiques : « le potager de Marthe ».Nous séparons et réutilisons ailleurs les vivaces qui se sont élargies.

Page 23 :
- Nous répondons aussi aux demandes des habitants (par exemple déplacement d’une haie de cornouillers variés)
- Nous avons été vigilants, lors de la création du parking pour accès à l’école par l’arrière, pour transplanter les pommiers présents. (Hélas ils n’ont pas tous survécu).

1.2. Tenir compte des contraintes naturelles.
Notre climat est continental, aux hivers sont froids et enneigés et étés très chauds. Par un choix pertinent et une veille régulière, nos arbustes de bordure de trottoirs survivent désormais mieux :
- au gel, et aussi au sel mis sur les routes l’hiver, et dont les voitures les éclaboussent
- à la sécheresse et à la faible rétention de l’eau en été, du fait d’un enracinement peu profond.

2. Renouvellement, créativité et harmonie
Notre budget limité nous oblige à être vigilants, ce qui impacte de façon positive le renouvellement et la créativité.

- Le renouvellement des arbustes, arbres et vivaces est nécessaire suite aux aléats climatiques. De façon générale, nous sommes dans un état de veille permanente, pour anticiper nos choix, mûrir nos décisions, échelonner les achats dans le temps, mieux observer pour mieux juger de la pertinence de tel ou tel investissement végétal.

- Du point de vue créativité, des bénévoles, des habitants n’ont de cesse de l’être. Marco a initié par exemple l’utilisation des arbustes sur tiges et des formes de tailles en façon bonzaï, en arceaux, courbes ou parasols pour des charmilles, en forme de sucettes pour des conifères le long de l’entrée à l’école... Les décors, au fil des saisons, sont réalisés par des personnes de la commune. Ce sont les jeunes qui ont confectionné, il y a quelques années un plan de Luze sur bois, placardé sur le local de distillation.

L’harmonie, inutile d’en parler, c’est la clef de voûte !

Page 24 :

Page 25 :
Chapitre 4. Gestion environnementale et qualité de l’espace public

1. Actions en faveur de la biodiversité

- Nous faisons attention à la tonte : qu’elle ne soit pas trop précoce au printemps pour laisser le temps aux herbes et fleurs naturelles de s’épanouir : pâquerettes, boutons d’or, graminées … Avec les fleurs des arbres fruitiers, les abeilles trouvent ainsi à butiner.
- Nous avons construit un hôtel à insectes.
- Date est prise pour 2018 avec la Société d’Histoire Naturelle du Pays de Montbéliard (tout proche) pour étudier l’écosystème local et approfondir la connaissance de notre patrimoine végétal et animal et sensibiliser la population.
- Les contacts avec le garde forestier sont également constants pour une gestion raisonnée de la forêt et de ses différentes zones, jouant chacune leur rôle dans la biodiversité.

Page 26 :

Page 27 :
2. Actions en faveur des ressources naturelles

- Les massifs de pleine terre sont entretenus avec des apports d’engrais que nous nous efforçons désormais d’êtres des engrais biologiques. Il en est ainsi des balconnières de géraniums et bacs sur la place de la mairie.

- Nous disposons d’un récupérateur d’eau de pluie du toit du temple.
- L’arrosage des balconnières se fait à l’arrosoir avec l’eau récupérée ou l’eau de la fontaine.

- Le paillage et des végétaux adaptés permettent de mieux gérer les besoins en eau.

- Nous n’avons jamais utilisé de désherbant. Le désherbage et le sarclage des jardinets et massifs sont exclusivement manuels, faits par les bénévoles, tôt le matin ou en soirée, par groupes.

- Certains déchets de tonte sont mulchés. D’autres déchets verts sont mis en compost derrière la station d’épuration. Nous l’utilisons selon nos besoins.

- Du point de vue des économies d’énergie, les lampadaires du village sont éteints de 23 H 45 à 4 H15 , ce qui a permis une baisse de la facture d’électricité de près de 3000 euros.

3. Actions en faveur de la qualité de l’espace public

- La publicité ne pose pas problème dans notre commune.

- Le mobilier urbain de fleurissement est relativement réduit puisque nous privilégions les massifs de pleine terre. Toutefois, quand il existe, il est en pierre reconstituée ou en bois, bien intégré dans le paysage, comme le sont aussi les deux abribus, de type chalet, ou les bancs qui sont en bois.

- Les réseaux électriques sont enfouis dans le coeur du village et le long de la route départementale qui traverse le village.

- Les lampadaires ont été choisis de façon à s’intégrer par leur forme et leur couleur à leur environnement rural et à délivrer une lumière utile sans superflu contribuant à une pollution visuelle.

- Du point de vue voirie, la 2 x 2 voies récente qui longe le village à moins de 1 km a été l’objet de nombreux débats afin qu’elle n’occasionne pas une gêne visuelle ou auditive aux Luzois. Le résultat est satisfaisant.
Dans trois rues à forte circulation, des ilots en milieu de chaussée, et un plateau surélevé ont été installés pour réduire la vitesse des automobilistes.
Certains secteurs de Luze étant sujet aux inondations, des travaux conséquents ont été faits, suite à des études approfondies. Ils laissent actuellement une chaussée taconnée par endroits. Comme par le passé, elle sera refaite progressivement par tranches.

- Autre point de satisfaction : nous constatons plusieurs rénovations de façade dans le village. Et les habitants apportent beaucoup de soin à la propreté et l’embellissement de leur maison (murs, terrasses, jardins), avec parfois création de jardins en bordure de voie publique.

Page 28 :
- Monsieur le Maire veille de très près à la propreté du village.

- Enfin, l’accès à l’école par l’arrière avec une meilleure sécurité et du parking a été réalisé en préservant les espaces verts

Page 29 :
Chapitre 5. Analyse par espaces

1. Pertinence de l’aménagement paysager et de la gestion
- La commune est fleurie et paysagée sur l’ensemble du village.
- L’aménagement est à la fois homogène et spécifique à chaque lieu, les pages précédentes en témoignent.

Les espaces dont s’occupent les « bénévoles fleurs » se répartissent ainsi :
Les 4 entrées de village et bordures de trottoirs (environ 1.5 km)
La place de la mairie
Les fenêtres de la mairie
Le temple
Les massifs de la MTL
Les fontaines
Les abords des ponts
Le massif et le mur du cimetière
Les monuments aux morts
Le potager de Marthe, la source
Massifs et barrière du triangle

Quelques espaces plus spécifiques sont entretenus par les employés communaux qui s’occupent de leur tonte, propreté, entretien et réparations.
L’arrière de l’école
La promenade le long de la Lizaine
L’aire de jeux
Les terrains de sport
L’intérieur du cimetière, qui compte encore quelques allées en herbe, à tondre.

2. Critères spécifiques

- Les abords de la mairie et de l’école ont été améliorés, pour une meilleure sécurité.

- Les forêts (97 ha) sont gérés par l’ONF

Le but poursuivi, tous espaces confondus, est de

Magnifier le cadre naturel de Luze
Contribuer au bien-vivre de tous,
avec une bonne qualité de vie et d’activités,
dans une implication conviviale et intergénérationnelle,
avec respect de la nature et de la biodiversité
et une ouverture au tourisme.

Page 30 :

Page 31 :
Galerie

Page 32 :

Page 33 :
Chapitre 6. La visite du jury

Mercredi 5 juillet, à 9h 30, le village de Luze recevra la visite du jury national.

Monsieur le maire, les bénévoles, quelques jeunes, des représentants du monde aasociatif, les employés communaux seront présents pour en accueillir ses membres.

Nous vous présenterons la commune, ses spécificités et son histoire, ainsi que les activités en cohérence avec les exigences du label « Villes et Villages Fleuris ».

L’organisation de la visite sera telle que vous pourrez vérifier sur le terrain les actions réalisées qui illustrent l’ensemble des critères. Elle se fera en un temps raisonnable, en diversifiant les sites visités.

Le mode de transport est laissé à notre appréciation …

Page 34 :
Programme prévisionnel

9 h 30 Accueil en mairie et présentation de la Commune

10 h 15 Début de la visite sur le terrain

11 h 45 Retour en mairie
Apéritif
Discussion ...

Bonne visite de Luze.