03 84 46 13 85

Démographie

Luze fut complètement brûlé en 1636 par les soldats du Duc de Lorraine. La peste suivit immédiatement et enleva un grand nombre d’habitants. Elle reparaît en 1637 pour sévir avec plus d’intensité. L’année suivante, une famine affreuse réduisit les malheureux qui restaient encore. Il n’y avait plus à Luze que 50 personnes formant 14 familles.
Ces malheurs cessèrent à la paix de Westphalie (1648). Louis XIV avait conquis la Franche-Comté et voulait posséder la seigneurie d’Héricourt. Celle-ci fut occupée le 10 novembre 1676 sous les ordres du Maréchal de Luxembourg. Les dépendances de cette seigneurie suivirent le sort du chef-lieu, dont Luze.

En 1789, Luze a une milice de 60 hommes.

Lors de l’organisation des municipalités, en exécution du Décret du 14 décembre 1789, il n’existait pas à Luze de maison commune. Le premier maire de la localité fut le sieur Berdot, originaire de Montbéliard, ancien capitaine au service de l’Angleterre qui était venu s’y établir, possédant du chef de ses ancêtres, de grandes propriétés à Luze. Ce magistrat convoquait chez lui le Conseil général ou communal. Il habitait une maison appelée " le château " qu’il avait achetée au sieur Parrot. Cette maison fut ensuite vendue avec ses dépendances au Baron d’Empire Minal qui y finit ses jours. Une maison d’école existait à Luze depuis longtemps. L’école primaire fut ouverte le 21 Fructidor An 2 (9 septembre 1794).