03 84 46 13 85

Au temps des Comtes de Montbéliard

Villages les plus anciens du Pays
On ne possède, concernant les localités de notre région, aucun document antérieur au 8ème siècle où l’on trouve mentionnées Montbéliard vers 700, Mandeure en 739.
Au 9ème siècle, Bethoncourt est signalée vers 815 ; au 10ème, Sainte Suzanne est citée en 913.
Aux environs de 1040, voici entre autres – Montécheroux, Ecot…
Concernant plus particulièrement notre canton, nous trouvons en 1105 Saulnot ; en 1136 Héricourt (à l’époque « Oycourt ») ; en 1147 Echenans sous Mont Vaudois, Trémoins ; en 1152 Chenebiez (orthographe de l’époque ) ; en 1186 Chagey ; en 1196 Bussurel, Vyans, LUZE…

Au XVème siècle
Le premier duc de Wurtemberg, Eberhard, administra le Pays jusqu’en 1417, date de sa mort.
Puis la Comtesse Henriette régna seule, ses enfants étant trop jeunes. Elle agrandit le royaume par des rachats successifs et sut maintenir dans son état une paix bienfaisante. Elle mourut en 1444 à Montbéliard où elle avait rarement séjourné préférant vivre au Wurtemberg ou dans son château d’Etobon. La comtesse Henriette de Wurtemberg est devenue dans notre Franche-Comté « la tante Arie », bonne fée de Noël qui offre friandises et gâteaux.

Le dernier Prince de Wurtemberg-Montbéliard fut Charles-Eugène qui accepta le traité de Versailles en 1748 plaçant ses 4 seigneureries (dont Héricourt ) sous la suzeraineté du Roi de France.
Le pays de Montbéliard fut partagé entre 3 départements : le Doubs, la Haute-Saône et le Haut-Rhin (devenu en 1870 le Territoire de Belfort ). Une certaine unité y fut néanmoins maintenue en raison de la religion, des mœurs et d’un long passé.